Calum Von Moger : Découvrez ce bodybuilder

Le bodybuilding est une passion qui se cultive au fil des années. Les personnes qui entrent dans l’univers du culturisme s’inspirent souvent des grands noms et légendes de cette discipline pour avancer, se perfectionner et peut-être un jour surpasser leurs idoles. C’est par exemple le cas de Calum Von Moger, un jeune homme qui voue une affection toute particulière pour la musculation.

Qui est Calum Von Moger ?

Né le 9 juin 1990 à Victoria en Australie, Calum Von Moger est un jeune homme issu d’une famille de 8 personnes. D’origine métissée, les sangs néerlandais et autrichien coulent dans ses veines. C’est à l’âge de 8 ans que le jeune homme commence à développer une appétence pour la musculation. À l’époque, sa famille s’était installée à Geelong.

Accompagné de son frère aîné, Calum Von Moger s’initie aux exercices de musculation à l’âge de 14 ans. Le jeune garçon a fait ses débuts dans l’univers du culturisme dans un entrepôt en utilisant d’anciens matériels usés.

Animé par sa passion, Calum rêve de se faire un nom dans le monde du culturisme. Contrairement aux jeunes culturistes de sa génération qui admirent les bodybuilders d’aujourd’hui, le jeune homme affectionne les anciennes légendes du culturisme des années 60 et 70. Il se compare notamment à Louis Ferrigno ou encore Arnold Schwarzenegger. Selon lui, les athlètes de la nouvelle génération sont excessivement musclés et présentent souvent des carrures disproportionnées au contraire de ses idoles.

Tout au long de sa carrière, Calum a ainsi marché sur les pas de son modèle favori, le célèbre acteur qui a joué le rôle du Terminator. À force de persévérance, Calum Von Moger réussit peu à peu à se faire un nom dans l’univers du bodybuilding.

De ses débuts à aujourd’hui

En 2010, le jeune culturiste participe au fameux concours, Mr Univers, dans la catégorie junior et il décroche la première place. Toujours dans cette même catégorie, il déroche également deux autres titres prestigieux à l’occasion de championnats qui s’étaient déroulés l’année suivante. Il a notamment remporté les championnats internationaux NABBA catégorie junior qui avaient été organisés à Melbourne en 2011. C’est aussi la même année qu’il avait été décerné Mr Univers junior à Baden, en Autriche. Et il avait obtenu la 3e place lors des championnats juniors NABBA de l’hémisphère sud, la Gold Coast d’Australie.

En 2013 et durant les années qui suivent, le jeune bodybuilder a participé aux championnats internationaux NABBA de Melbourne Class 1 où il avait fini premier et aux championnats NABBA de l’hémisphère sud Class 1 où il avait terminé 3e. Toujours en 2013, le jeune homme a obtenu la 5e place lors du concours, Mr Univers Superbody. En 2014, il a renouvelé l’exploit en décrochant encore le titre et il a enchaîné les premières places durant les deux années qui ont suivi, notamment lors des concours Mr Univers de 2015 et le NCP Irongames Championships de 2016. Enfin, en 2020, il décrocha la première place lors du NCP Universe organisé à Charleston dans le sud de la Californie.

Son régime

En musculation, les pratiquants doivent non seulement suivre des programmes d’entraînements précis, mais aussi adopter des régimes adaptés s’ils veulent obtenir les résultats escomptés. Le culturisme implique de la volonté et une autodiscipline. Lors des exercices, les pratiquants soumettent leurs muscles à des charges conséquentes. Afin de les régénérer et les développer correctement, ils ont besoin de certains nutriments (protéines, vitamines, etc.), d’où l’importance d’avoir une alimentation saine qui soit capable de répondre aux besoins de leur corps.

L’un des caractères qui différencient Calum Von Moger de ses homologues, c’est son métabolisme particulièrement élevé. Contrairement à celui de ses amis bodybuilders, l’organisme du jeune homme digère rapidement la nourriture. Ce qui lui permet d’en consommer en grande quantité sans prendre le risque de cumuler de la masse graisseuse. Selon lui, il est tout aussi simple de perdre du poids que d’en gagner. Donc suivant ses besoins soit il mange plus, soit il mange moins.

Le jeune culturiste apprécie les pommes de terre et la viande, deux éléments qui constituent la base de son alimentation. Calum Von Moger ne suit pas un régime restrictif et il se rationne quotidiennement entre 5 à 6 fois. Pour lui, du moment que c’est comestible, vous pouvez le manger : viandes (bœuf, porc, mouton, poulet, poisson, etc.), fruits et légumes, graminées, céréales, produits laitiers, œufs, etc.

Le régime alimentaire du célèbre bodybuilder est consistant sans pour autant être nocif, mais il est principalement composé de protéines et de glucides.

À titre d’exemple, sachez qu’en guise de petit déjeuner, Calum Von Moger mange des fruits, des œufs, du pain, un smoothie et du lait. Au diner, il prend un steak et des pommes de terre, le tout accompagné d’une salade.

Ses entraînements

Calum Von Moger ne s’en cache pas, à l’instar de nombreux adeptes de musculations, le jeune homme idolâtre Arnold Schwarzenegger. Il rêve de marcher sur les pas de ce dernier et de marquer à son tour le monde du bodybuilding par ses exploits. Pour le jeune homme, les culturistes des années 70 sont ceux qui reflètent le plus ses objectifs, à savoir des corps parfaits, harmonieusement musclés et proportionnés.

Afin d’égaler et même de les surpasser, Calum Von Moger ne fait aucune concession sur ses entraînements et il s’impose même des exercices astreignants. Son principal but est de garder une carrure d’athlète, avec une taille fine, mais des muscles bien développés.

Le jeune culturiste suit des entraînements assez drastiques qui dénotent de sa volonté et de son mental.

À titre d’exemple, pour travailler son dos, Calum Von Moger associe différents exercices. Le tirage par prise large lui permet d’élargir son dos tout en travaillant ses dorsaux. Pour optimiser les résultats, il associe cet exercice au tirage par poulie basse. Le tout est réalisé en série de 3 et qui sont composées respectivement de 15 répétitions.

Il pratique également 3 séries de Rowin machine avec 15 répétitions en alternant les tirages. Notez que cette technique permet aux bras de ne pas fatiguer trop vite et vous devez également maintenir la position durant quelques secondes.

Afin d’épaissir et de densifier son dos, le jeune homme effectue 3 séries de tirage de poulie basse en position assise et réalise 15 répétitions par série. Et enfin, il effectue du Rack-pull, avec toujours 3 séries et 15 répétitions.

Le soulevé de terre est le précurseur du Rack-pull. Il s’agit en réalité d’un exercice de musculation basique qui vous permet de travailler vos trapèzes. Ici, cet exercice vous permet d’épaissir le bas de votre dos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *