Musculation à jeun : Avantages et inconvénients de la musculation avant d’avoir mangé

Pour perdre du gras, vous avez différentes méthodes à votre disposition. Vous pouvez par exemple réduire votre consommation et perdre lentement et progressivement du poids. Il existe également des méthodes qui procurent des résultats un peu plus rapides. C’est par exemple le cas de la musculation à jeun.

L’intérêt du sport à jeun

Lorsque vous pratiquez la musculation, il vous est toujours recommandé d’avoir une alimentation correcte. Il existe pourtant une pratique en musculation qui consiste à s’entrainer à jeun. Faire de la musculation à jeun peut présenter de nombreux avantages, mais il faut faire attention aux inconvénients.

Faire de la musculation avant d’avoir mangé présente de nombreux intérêts pour les sportifs. Cette pratique permet de solliciter les graisses qui sont en général difficiles à perdre. C’est par exemple le cas pour la graisse au niveau du ventre, des hanches, des fesses… Toutefois, il n’existe aucune preuve scientifique concernant la perte localisée de graisse apportée par le sport à jeun.

Cette technique suit pourtant à une certaine logique. Normalement, quand vous pratiquez la musculation, votre corps va utiliser les nutriments qui sont immédiatement disponibles. Ainsi, si vous l’avez suppléé en protéines ou en glucides, il va d’abord utiliser ces nutriments et n’aura pas besoin de puiser dans ses réserves.

Si vous faites de la musculation sans avoir mangé, votre corps sera obligé d’utiliser vos réserves de graisse. Il y aura moins d’insuline en circulation et les acides gras vont être libérés plus facilement. Le sport à jeun permet par conséquent une perte de graisse rapide. Cette méthode est d’ailleurs utilisée par les sportifs qui souhaitent sculpter rapidement leur silhouette.

La sécrétion de l’hormone de croissance

Lorsque le corps est contraint de puiser dans ses réserves, il va également produire l’hormone de croissance. Cette production d’hormone de croissance sera bien plus supérieure à sa production en temps normal. C’est l’un des points les plus intéressants avec la musculation à jeun, car cette hormone joue un rôle important dans la prise de masse musculaire.

L’hormone de croissance permet en effet d’améliorer la synthèse protéique. Elle va en plus réduire la quantité des tissus graisseux, car elle est produite grâce à la détérioration de ces tissus suite à la pratique d’un sport à jeun. Elle va également favoriser la construction de tissus musculaires et osseux. Et enfin, elle va participer à la réparation et au gain de muscle.

Pour profiter des effets de l’hormone de croissance, il faut surtout effectuer un jeun intermittent. Cela signifie qu’il faut alterner le jeun et l’alimentation au cours de la journée. Idéalement, il ne faut pas s’alimenter le matin et s’alimenter l’après-midi. La séance d’entrainement devra être effectuée avant de manger.

La méthode du jeun intermittent a été mise au point par Mr Martin Berkhan et a vu le jour vers les années 2000. Depuis, son efficacité est reconnue par de nombreux pratiquants de la musculation c’est pourquoi cette méthode est encore d’actualité.

Les avantages du jeun intermittent

Les effets du jeun intermittent ont déjà fait l’objet d’études. Ces dernières ont d’abord été effectuées sur des animaux et ont permis de constater que cette pratique a amélioré l’état de santé des sujets du test. Les études ont ensuite été menées sur des sujets humains et les observations ont toujours été favorables au jeun intermittent.

Grâce au jeun intermittent, le cerveau des sujets s’est mis à fabriquer plus de neurones, favorisant ainsi la concentration et la mémoire. Ce phénomène est rendu possible grâce à l’alimentation en sucre obtenu par le cerveau grâce à la transformation de la graisse.

Une élévation de la production de testostérone est également remarquée. La testostérone est l’hormone à l’origine de la masculinisation du corps. Il contribue aussi à augmenter la masse musculaire et à réduire la quantité de graisse stockée.

Pour provoquer l’apparition de la testostérone, il faut effectuer un entrainement suffisamment intensif. Cela va réduire la quantité de graisse stockée et forcer le corps à entrer dans une phase anabolique. Durant cette phase, les tissus musculaires endommagés sont réparés et renforcés. Mais pour que la réparation et la fortification soient possibles, il faut suffisamment de protéines et de nutriments. C’est pour cette raison que la musculation à jeun doit être suivie d’une bonne alimentation.

Les inconvénients de la musculation à jeun

Avec la musculation à jeun, le catabolisme est l’un des plus grands risques. Ce phénomène apparait lorsque votre corps a besoin de se reconstituer après un effort important, mais qu’il n’a pas suffisamment de nutriment à sa disposition. Il va alors dégrader les tissus musculaires, ces dernières étant riches en protéines pour se constituer une réserve d’énergie. La musculation à jeun risque alors de vous faire perdre du muscle en plus de vous faire perdre du gras.

En principe, si vous faites de la musculation à jeun, vous pouvez fournir une certaine quantité d’effort à l’aide des réserves de glycogènes contenus dans les muscles. Selon la quantité de vos réserves, vous pouvez travailler pendant 30 ou 40 minutes. Si vous dépassez ce délai, vous n’aurez plus de réserve et c’est à cet instant que le catabolisme va s’activer.

Si vous prévoyez de faire de la musculation à jeun, vous devez par conséquent faire attention à limiter la durée de vos séances. Cette pratique peut surtout être utile à ceux qui souhaitent définir leurs muscles en retirant leur réserve de gras. Elle peut aussi aider dans la prise de masse si elle est effectuée d’une manière intermittente.

Atteindre le bon poids avec cette méthode

La musculation à jeun peut tout à fait être efficace pour atteindre le poids idéal. Il faudra simplement veiller à respecter certaines règles pour que cette pratique ne produise pas l’effet inverse. D’abord, vous devez savoir que pour faire un bon jeun, il faut éviter de ne rien manger pendant plus de 16 heures. Si vos muscles n’ont pas de réserve, il se peut que le catabolisme débute bien avant vos séances d’entrainement.

Ensuite, vous devez limiter la durée de vos entrainements avant de manger pour éviter la fonte musculaire. Après votre entrainement à jeun, vous devez apporter les nutriments nécessaires à votre corps pour qu’il puisse se reconstituer. Marquez ensuite une petite pause avant de reprendre votre entrainement. Après avoir réapprovisionné votre corps en acides aminés et en glucides, vous pouvez reprendre votre entrainement.

Laisser un commentaire