Cure de stéroïde anabolisant pour la musculation : Les risques

De nombreux pays tels que la France interdisent l’utilisation des stéroïdes anabolisants. Cela n’empêche pourtant pas certains adeptes de la musculation d’en consommer régulièrement pour booster leurs performances. Il faut savoir que tous les stéroïdes ne se valent pas, et il en existe même certaines qui provoquent peu d’effets secondaires. C’est par exemple le cas du methenolone, du boldenone-undécylénate, du mesterolone et de l’oxandrolone. Si auparavant ce type de produit était surtout réservé aux culturistes professionnels, de plus en plus d’amateurs commencent aujourd’hui à se les approprier dans l’optique de gagner en muscle rapidement. C’est ce type d’usage non contrôlé et surtout la consommation de stéroïdes souvent non réglementaires qui exposent souvent certains pratiquants de musculation à de graves problèmes de santé sur le long terme.

Les stéroïdes anabolisants en définition

Par stéroïdes anabolisants, nous entendons des produits médicamenteux qui ont la particularité de stimuler la testostérone. Ce type de substance est reconnu pour doper la croissance musculaire et favoriser le gain de force sur une courte période. Cela s’explique par leur pouvoir boostant qui accroît largement la synthèse des protéines.

Par définition, un stéroïde anabolisant est une testostérone synthétique fabriquée en laboratoire. Normalement, cette substance présente une structure chimique similaire à celle d’un stéroïde retrouvé naturellement dans la testostérone.

Cette forme de stéroïde synthétique est très prisée dans le monde de la musculation en raison de ses effets anabolisants et androgéniques.

À l’origine, les stéroïdes anabolisants étaient destinés aux animaux d’élevages. Ils permettaient surtout d’optimiser la croissance chez ces derniers, ce qui permettait aux éleveurs d’améliorer leurs rendements annuels. Le potentiel de ces substances a ensuite été détourné à des usages plus divers, notamment pour doper la force et les capacités des bodybuilders et autres sportifs.

Le fait est que la consommation régulière de stéroïdes anabolisants génère des effets secondaires néfastes aussi bien sur le plan psychologique (irritabilité, comportements agressifs, sautes d’humeur) que sur le plan physique (gynécomastie, virilisation, poussée d’acné, etc.). C’est d’ailleurs en raison de ces effets néfastes sur la santé que les stéroïdes anabolisants ont été catégorisés comme étant des produits illégaux. Ce qui explique également l’interdiction de leurs consommations par les instances sportives.

En dépit de cette interdiction, certains bodybuilders en consomment toujours dans l’optique de gagner en muscle et pour devenir plus forts.

Les stéroïdes anabolisants peuvent être pris par voie orale, mais l’injection intramusculaire est le mode de consommation le plus largement utilisé par les professionnels. Précisons que les injections s’effectuent généralement au niveau du muscle moyen glutéal, du muscle vaste latéral ou encore sur la cuisse ou le fessier. Cela étant afin que le produit ne touche pas une artère ou un nerf. Les débutants préfèreront quant à eux, prendre leurs stéroïdes par voie orale afin de limiter les risques sur leur santé. Il est également possible de prendre les stéroïdes anabolisants sous forme de patch ou de gel à appliquer directement sur la peau.

Notez que ce type de produit se prend en cure, dont la durée peut aller de quelques semaines à quelques mois. Les stéroïdes peuvent être pris tous les jours ou à intervalles réguliers espacés de quelques semaines. Quoi qu’il en soit, il faut savoir que ces substances restent détectables dans l’urine même jusqu’à 6 mois en fonction de la fréquence de consommation.

Pourquoi prendre des stéroïdes anabolisants ?

Comme mentionné précédemment, les stéroïdes anabolisants se destinent principalement à des usages vétérinaires. Certains produits tels que le Clenbuterol, le Danabol ou encore l’Anavar sont d’ailleurs utilisés en guise de traitement pour soigner les chevaux qui souffrent de spasmes bronchiques. D’autres stéroïdes anabolisants peuvent éventuellement être prescrits à des personnes souffrant d’un retard de puberté, d’amaigrissement ou d’impuissance causés par certaines maladies.

Sur le plan médical, ces substances permettent de traiter l’hypogonadisme qui génère une diminution du taux de testostérone. Dans certains cas, les stéroïdes anabolisants sont utilisés en guise de prévention contre d’importantes diminutions de la masse musculaire chez des patients atteints du SIDA, d’un cancer ou victimes d’une brûlure sévère. Les personnes astreintes à rester alitées en raison d’un problème de santé quelconque peuvent également se voir prescrire des stéroïdes.

En dépit du cadre très restrictif dans lequel les stéroïdes anabolisants restent légaux, certains sportifs n’hésitent pas à détourner l’utilisation de ces produits pour des motivations plus personnelles et illégitimes. Bien souvent, les athlètes de haut niveau consomment ces substances dans le but d’augmenter leur potentiel énergétique, leur force et leur masse musculaire de manière plus rapide. Il faut savoir que les stéroïdes anabolisants permettent aussi bien de gagner rapidement du muscle que de perdre en un temps record du gras. Pourtant, l’utilisation de ce type de produit dans un mauvais contexte et pour des raisons non justifiées médicalement peut avoir de lourdes conséquences sur la santé et exposer ses consommateurs à de nombreux risques.

Quels effets provoquent les stéroïdes anabolisants ?

Dans l’univers sportif, la consommation de stéroïdes est devenue monnaie courante, bien que ce type de produit soit interdit dans lors des championnats et compétitions divers. Le premier effet généré par la prise de stéroïdes anabolisants est l’important gain de muscles, voire sur une courte période. C’est d’ailleurs pour cette raison que bon nombre de bodybuilders ne se privent pas de consommer ces produits dopants. Pourtant, il faut savoir qu’afin d’avoir les résultats escomptés, l’athlète doit suivre un plan nutritionnel adapté et un programme d’entraînement spécifique.

Selon une étude réalisée pendant 10 semaines auprès de 43 sujets masculins, la prise hebdomadaire de 600 mg de testostérone énanthate leur a permis de gagner 3,2 kg de muscles en moyenne. Notez que les participants à cette étude n’ont réalisé aucun entraînement de musculation pendant ces 10 semaines tandis qu’un athlète lambda qui s’entraîne assidument durant cette même période n’obtient que 1,8 kg de muscles. En combinant à la fois entraînement et prise de testostérones, les pratiquants ont même augmenté leur prise de masse musculaire, avec un gain moyen de 6,1 kg de muscles.

Considérés comme des produits dopants, les stéroïdes anabolisants permettent à certains pratiquants de musculation de transformer considérablement leur apparence physique au bout de seulement 3 à 6 mois, parfois 1 an d’entraînement. Un exploit qui est difficile à réaliser pour un pratiquant naturel. Outre la transformation physique, une consommation régulière de stéroïdes anabolisants permet de décupler la force et les performances physiques.

Certains sportifs n’hésitent pas à suivre des cures de stéroïdes anabolisants en prenant des dosages par cycle ou par cumul tout en augmentant progressivement les doses. Notons que la consommation de ces substances aux doses prescrites initialement pour traiter certains problèmes de santé mentionnés ci-dessus peut exposer à des troubles plus importants sur le long terme. Qui plus est, les sportifs sont parfois amenés à consommer près de 10 voire même 50 fois plus de cesdits dosages.

Les stéroïdes anabolisants comportent-ils des risques pour la santé ?

Il faut savoir que les stéroïdes anabolisants sont à la fois composés d’hormone de testostérones synthétiques et d’autres drogues. La consommation de ce genre de substance induit forcément à des effets secondaires plus ou moins néfastes sur la santé. Quoi qu’il en soit, plus vous en consommez, plus vous obtiendrez des résultats rapides, et en contrepartie, les risques que vous encourez sur votre santé seront également plus élevés.

Si l’effet anabolisant des stéroïdes occasionne une augmentation significative de la masse musculaire, ces produits génèrent également des effets physiques néfastes aussi bien chez l’homme que chez la femme.

Chez un sujet masculin, la consommation régulière et en trop grande quantité de stéroïdes anabolisants peut provoquer une gynécomastie qui est caractérisée par une augmentation anormale des seins. Cela peut engendrer une diminution des testicules induisant à une réduction des spermatozoïdes.

Chez un sujet féminin, la virilisation est le principal effet secondaire observé. Le sportif peut alors développer une atrophie vaginale, une calvitie, une réduction mammaire, une voix plus grave, une hypertrophie du clitoris, une pilosité importante, etc.

Précisons que ces effets peuvent devenir irréversibles. D’autres effets tels qu’une forte augmentation de l’acné peut aussi se produire chez les hommes comme chez les femmes. Les stéroïdes anabolisants peuvent générer une augmentation de l’appétit et de l’agressivité. Chez les adolescents qui prennent régulièrement des stéroïdes, des troubles du développement des os (du bras et des jambes) peuvent être observés.

Une consommation à long terme entraîne une surproduction de globules rouges et des troubles au niveau des taux de lipides dans le sang. Cela engendre une augmentation du taux de cholestérol LDL ou mauvais cholestérol ainsi qu’une diminution du taux de cholestérol HDL ou bon cholestérol.

Une consommation abusive de stéroïdes anabolisants peut générer des problèmes cardiovasculaires (AVC, hypertension, caillots sanguins, crises cardiaques).

Sur le plan psychologique, les stéroïdes anabolisants pris à des doses élevées provoquent des changements brusques de l’humeur (irritabilité, agressivité, dépression, etc.), des attitudes irrationnelles, etc.

Chaque année, des décès dus à la consommation de stéroïdes sont répertoriés aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Ces substances impactent principalement le système hépatique et le système cardiaque. Les effets néfastes de ces produits dopants sur la santé ont d’ailleurs été présentés dans le documentaire Generation Iron 2 où Rich PIANA, un célèbre culturiste décédé en 2017, y évoquait les conséquences de sa consommation régulière de stéroïdes.

Laisser un commentaire