Peut-on faire du sport si on a des courbatures ?

Il est déjà arrivé à n’importe quel sportif d’avoir des courbatures après un entraînement. Une courbature peut conduire à une situation d’inconfort pouvant rendre pénible tout mouvement et qui peut d’une certaine manière inciter à rester le moins mobile possible. Pourtant, certains continuent à s’entraîner malgré la douleur, ce qui pousse à se demander si c’est une bonne idée.

Qu’est-ce qu’une courbature ?

La courbature s’apparente à une douleur plus ou moins vive ressentie au niveau d’un muscle. Vous avez plus de chance d’attraper une courbature lorsque vous reprenez des activités sportives après une longue période d’inactivité. La douleur est généralement provoquée par des microdéchirures au niveau du muscle. Elle peut aussi être provoquée par l’accumulation de déchets suite à la production d’énergie.

Les muscles des jambes sont souvent les lieux où les courbatures apparaissent. En effet, les jambes sont très sollicitées dans de nombreux sports. Si vous faites de la musculation, il vous est possible d’avoir des courbatures à des endroits plus variés. Vous pouvez avoir une courbature au ventre, au bras, aux fesses, etc.

Une courbature n’est pas particulièrement grave et sert d’indicateur sur les limites de votre corps. Afin d’aider votre corps à s’adapter à nouveau à un niveau d’effort particulier, les muscles s’abiment et vont ensuite être réparés puis fortifiés. Pour que le processus de réparation des muscles ait lieu, il faut toutefois leur donner suffisamment de repos. En général, une courbature peut durer jusqu’à 3 jours.

En d’autres termes, les courbatures sont une sorte de signal d’alarme. Elles vous informent que votre corps n’a pas supporté l’effort que vous lui avez imposé précédemment. Si vous persistez à vous entraîner malgré ce signal d’alarme, vos muscles risquent d’être surchargés et vous risquez aussi de vous blesser. Il est de ce fait plus sage de ne pas trop malmener vos muscles endoloris. Malgré tout, cela ne signifie pas qu’il faut rester inactif.

Est-il possible de continuer à s’entraîner ?

Avec l’impossibilité de bouger sans ressentir une douleur, beaucoup pensent qu’il est préférable de ne pas s’entraîner en cas de courbature. C’est d’ailleurs logique puisqu’avec un peu de repos, vos muscles vont pouvoir se réparer plus facilement, et la courbature sera moins douloureuse. Cependant, si vous avez des courbatures, il vous est déconseillé de rester toute la journée assis dans un canapé.

Il est plutôt recommandé de toujours rester actif sans pour autant pousser encore une fois vos muscles jusqu’à leur limite. Cela veut dire que vous pouvez tout à fait continuer à vous entraîner malgré la présence d’une courbature. Vous devrez alors bien connaitre votre corps afin de déterminer l’intensité maximale à laquelle vous devez travailler. La capacité à effectuer un entraînement malgré une courbature varie ainsi selon le ressenti de chaque individu.

Un bon moyen d’éviter d’aggraver la courbature consiste à réduire l’intensité de votre entraînement. Si la courbature est par exemple apparue suite à une course de 10 km, vous devez réduire votre prochain entraînement à 5 km ou moins. L’important, c’est de continuer à faire travailler votre corps.

La natation est également une activité qui peut être pratiquée même si vous avez des courbatures. Le poids de votre corps sera porté par l’eau, ce qui permet de le soulager tout en le laissant travailler. Par ailleurs, il ne faut pas oublier de bien s’hydrater, de s’alimenter correctement et de faire ses étirements pour éliminer les courbatures.

Que faire pour soulager une courbature ?

Si vous décidez de vous entraîner malgré une courbature, vous pouvez prendre des dispositions, en amont, pour réduire la douleur. Un massage avec une huile chauffante constitue par exemple un moyen efficace pour soulager une courbature. Le massage va améliorer votre circulation sanguine et décontracter vos muscles.

Notez qu’il ne s’agit pas d’une solution miracle. Même si la douleur semble s’estomper, vous devrez toujours modérer vos efforts pour ne pas aggraver la courbature. Le massage avec l’huile chauffante permet de soulager une zone en particulier. Si la douleur s’étend sur une plus large surface, le plus simple consiste à prendre un bain chaud. En plus des huiles chauffantes, il y a les gels refroidissant. Tout comme les huiles chauffantes, ces gels peuvent être riches en arnica. Cette substance est connue pour ses bienfaits anti-inflammatoire et cicatrisante.

Manger des aliments riches en magnésium peut aussi être un bon moyen de réduire la douleur liée à la courbature. Cette méthode a une action moins immédiate qu’un massage. Pour accélérer son assimilation, vous pouvez consommer du magnésium sous forme de complément alimentaire. Sinon, les aliments qui en contiennent en grande quantité sont le chocolat noir, les légumes, les avocats, etc.

Et enfin, pour soulager une courbature, le simple fait de rester actif peut suffire. C’est pourquoi continuer à s’entraîner même avec une courbature n’est pas une si mauvaise chose. En restant actif, vous gardez une circulation sanguine optimale. Cela implique une meilleure récupération.

Comment éviter les courbatures ?

Pour éviter les courbatures et pouvoir vous entraîner sans contrainte, il y a des règles simples à respecter. D’abord, n’oubliez pas de vous échauffer. L’échauffement permet de préparer vos muscles avant l’effort que vous allez leur imposer. En général, un échauffement dure 10 minutes, mais cela dépend du type de sport que vous allez faire.

Pour échauffer vos muscles, vous pouvez également leur faire un massage avant l’entraînement. Il existe différents types d’huiles de massage conçues pour les sportifs. Ces derniers utilisent divers ingrédients capables de protéger les muscles contre les courbatures durant et après l’entraînement.

Il est aussi possible d’éviter les courbatures simplement en écoutant les signaux émis par votre corps. Si vous le forcez à suivre un rythme auquel il n’est pas habitué, vous allez très probablement ressentir des courbatures après votre entraînement. Vous devez par conséquent lui imposer une surcharge qu’il est encore capable de supporter.

Afin de connaitre l’intensité d’entraînement qui vous convient, vous pouvez demander l’avis d’un professionnel ou participer à un programme d’entraînement. De cette manière, vous saurez comment améliorer progressivement votre niveau sans trop forcer. Et enfin, un sportif reprenant ses activités après une longue période d’arrêt aura besoin de reprendre son entraînement en douceur pour éviter les courbatures.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *