Testostérone sans prescription

Hormone sécrétée naturellement par notre organisme, le rôle de la testostérone dans le développement de nos muscles est essentiel. En disposer à des taux élevés dans le corps favorise la croissance musculaire si bien que certains athlètes utilisent des hormones de synthèses pour accroître davantage leur masse musculaire. L’utilisation d’un médicament à base de testostérone s’avère également utile pour contrer certains effets du vieillissement. Sachez qu’avec l’âge, l’organisme ne produit plus suffisamment de testostérones. Or, un taux de testostérone faible peut impacter de manière significative vos performances notamment si vous pratiquez la musculation. À ce moment, vous devrez vous suppléer en hormone stéroïdienne. En revanche, il faut savoir que sans une prescription adéquate, l’utilisation de ce type de produit peut comporter des risques.

Présentation et utilité de la testostérone

Bien que la testostérone soit surtout considérée comme une hormone masculine, elle existe également chez la femme, mais en moindre quantité. Il s’agit d’une hormone stéroïde mâle naturellement produite par l’organisme humain. C’est elle qui induit le développement et la différenciation des organes reproducteurs mâles ainsi que la fonction reproductrice de ces derniers.

Chez l’homme, la testostérone est secrétée à 95 % par les testicules tandis que chez la femme, les hormones androgènes produites en quantités négligeables proviennent essentiellement des glandes surrénales et des ovaires.

La testostérone est une hormone androgène qui intervient dans différents processus essentiels au bon fonctionnement de notre organisme. À la puberté, elle optimise le bon développement musculaire. Cette hormone favorise la production des cellules dans le sang et elle a son rôle à jouer dans le processus de libido. Notons aussi que la testostérone modère la spermatogénèse. Qui plus est, un taux de testostérone élevé dans l’organisme limite les risques de développer une ostéoporose.

Au même titre que l’insuline et l’hormone de croissance, la testostérone est un anabolisant. Elle favorise l’hypertrophie musculaire, ce qui la rend efficace dans le cadre d’une prise de muscle. En optimisant l’épaississement des fibres qui composent les muscles, elle permet à celles-ci de gagner en volume et en force. Elle s’avère efficace en musculation du fait de sa capacité à accélérer la rémission d’un athlète. Qui plus est, la testostérone agit aussi bien sur le physique que sur le mental. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle apparaît comme l’hormone de prédilection des athlètes de haut niveau.

Il faut dire qu’un taux de testostérone élevé est favorable à une bonne prise de masse musculaire, car cela permet au sportif d’être plus endurant et de ressentir peu la fatigue. Cela permet aussi de développer efficacement les muscles et la force. En plus, la testostérone favorise une bonne récupération musculaire notamment après un entraînement intensif.

Il est important de maintenir un taux de testostérone stable dans le corps. Une hypertestostéronémie ou encore une hypostestostéronémie expose un individu à différents risques. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il est recommandé d’avoir une prescription venant du médecin avant de commencer une cure de testostérone.

Prendre de la testostérone sans prescription : quels sont les risques ?

Catégorisée dans la classe des médicaments androgènes, la testostérone s’avère utile pour résoudre certaines affections générées par un taux de testostérone anormalement bas chez les hommes. Cette hormone peut servir à traiter des cas de dysfonctionnement érectile ainsi que d’autres troubles qui affligent la sexualité masculine et qui ont été provoqués par un taux de testostérone naturelle trop faible.

Précisons que l’utilisation du médicament doit rester dans le cadre médical. Il est surtout censé se substituer à la testostérone naturelle qui est insuffisante. Pour cette raison, la testostérone est surtout prescrite dans le cas d’une déficience en testostérone avérée des suites d’analyse de sang ou d’apparition de certains symptômes.

Le fait est qu’en raison des avantages notables qu’elle apporte, la testostérone est largement exploitée par les pratiquants de musculations. Dans le cadre d’un dopage, les dosages recommandés initialement par les médecins sont souvent démultipliés. Ce qui expose les pratiquants à divers risques.

La testostérone est avant tout un médicament. En tant que tel, il est susceptible de causer des effets secondaires pouvant être légers ou graves en fonction des individus même s’il est pris à des doses prescrites par le médecin. La consommation anormale de ce médicament implique de ce fait des risques plus élevés.

Il est par exemple possible que la surconsommation de testostérone provoque une chute de cheveux ou une calvitie importante. Certains pratiquants qui se dopent à la testostérone peuvent développer des comportements agressifs, un changement de la libido, une crise d’acné ou ressentir de la confusion.

Notons que la testostérone peut favoriser la prise de poids, mais dans certains cas les personnes qui prennent cette hormone sans aucune prescription peuvent être sujettes à une perte d’appétit. Dans certains cas, il est possible que l’utilisation de la testostérone sans prescription induise à une fatigue chronique, des étourdissements, des maux de tête, des problèmes respiratoires qui vont aussi perturber le sommeil.

Outre ces effets secondaires, la prise inadaptée de testostérone peut occasionner des troubles plus graves. Avec un taux de testostérone anormalement élevé et des globules rouges en surnombre, vous risquez de voir votre pression artérielle augmenter dangereusement. Cela peut également dérégler votre rythme cardiaque. Il est même possible que vos bras ou vos jambes présentent des signes de caillots sanguins.

Une prise de testostérone sans prescription peut aussi générer un désordre au niveau de la coagulation du sang. À part cela, se doper à la testostérone est très dangereux pour votre foie. Vous risquez par exemple de développer des troubles hépatiques.

Notre avis sur l’utilisation de la testostérone en musculation

En dépit des risques mentionnés précédemment lors de la prise de testostérone sans prescription, il s’avère que cette hormone sexuelle mâle peut-être efficace dans la pratique de la musculation. La testostérone agit comme un anabolisant puissant qui a la capacité de réduire la sensation de fatigue et de stimuler le mental. Elle intervient dans la prise de masse musculaire en renforçant et en épaississant le volume des fibres musculaires.

En revanche, il faut savoir que le taux de testostérone dans le corps n’est jamais constant. Qui plus est, sa concentration diffère chez l’homme et la femme. Chez un pratiquant masculin, la concentration de testostérone oscille entre 300 et 1000 nanogrammes par décilitre tandis que chez une femme, elle va de 15 à 70 nanogrammes par décilitre.

Pour tirer profit de tous les bienfaits de la testostérone lors de vos entraînements, vous pouvez en prendre sous forme de médicaments. Toutefois, vous devez avoir l’approbation d’un médecin spécialiste et obtenir une prescription adaptée à votre état de santé et votre physiologie pour éviter tout risque. D’autre part, les médicaments à base de testostérone font aussi l’objet de contrefaçons. Ces dernières peuvent souvent contenir des ingrédients potentiellement dangereux ou toxiques. C’est pourquoi il est indispensable de toujours se procurer des testostérones de manière légale notamment en ayant une prescription délivrée par un médecin spécialisé.

Notez qu’il existe différentes manières de booster votre testostérone, mais si l’utilisation d’un médicament est la solution que vous privilégiez, sachez que vous pouvez recourir à des alternatives légales qui restent plus sûres pour votre santé.

Quelles alternatives légales à la testostérone ?

Face à une baisse de testostérone, bon nombre de pratiquants de musculation ont recours à l’usage de stéroïdes illégaux. Pourtant, ces produits présentent des niveaux de toxicité élevés qui peuvent occasionner des effets irrémédiables sur la santé. Dans certains cas, il est même possible que les effets secondaires provoqués par ce genre de produit conduisent à la mort.

Bien qu’il soit possible de se procurer de la testostérone sans aucune prescription, vous devez savoir que l’utilisation de ce type de produit peut impliquer certaines conséquences. Si vous tenez absolument à utiliser des testostérones légales pour booster vos performances physiques, les alternatives avancées ci-après pourront vous intéresser.

Le Testobol 250

Le Testobol 250 est un supplément légal à base de testostérone que les pratiquants de musculation ectomorphes peuvent utiliser sans risque. Ce produit favorise notamment la prise de masse musculaire, le gain de force et d’appétit. Cette alternative à la testostérone est moins dangereuse du fait de son long temps d’action. Le produit se prend en cure, dont le cycle peut aller de 8 à 12 semaines pour un dosage hebdomadaire allant de 250 à 500 mg. En revanche, les prises peuvent facilement être limitées à une fois par semaine seulement. Le Testobol 250 provoque une rétention hydro-sodée qui accompagne la prise de masse. Ce qui rend obligatoire la phase de sèche une fois arrivée à la fin de la cure.

Le Testo Max

Avec le Testo Max, vous serez en mesure d’augmenter sans risque votre concentration de testostérone. Ce supplément est composé d’acide D-aspartique et c’est ce dernier qui va réguler les acides aminés responsable de la fabrication de l’hormone lutéinisante. Notons que c’est cette dernière qui favorise la production de testostérone. Le Testo Max se présente comme une alternative moins risquée à la testostérone en raison de son action quasi naturelle sur l’organisme. Une capsule de Testo Max renferme près de 2352 mg d’acide D-aspartique associés à d’autres ingrédients naturels. Le produit stimule surtout la production d’hormone lutéinisante et la présence de ce dernier induit à l’accroissement de la production de testostérone dans votre corps. Pour plus d’efficacité, le fabricant recommande 4 capsules de Testo Max par jour pour une cure de 2 mois avec un temps de repos d’une semaine et demi, le tout associé évidemment à un entraînement régulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.