Winstrol : Notre avis et les alternatives légales qui existent

En dépit du danger qu’ils représentent pour la santé, les stéroïdes androgéniques anabolisants semblent encore avoir de beaux jours devant eux, notamment dans le monde du culturisme. Il faut dire que la plupart de ces produits anabolisants étaient originellement conçus à des fins thérapeutiques. La déviation de leur utilisation première est surtout due aux nombreux bénéfices qu’ils peuvent apporter aux athlètes (gain de force et muscle, meilleure endurance, etc.). Pourtant, lorsqu’ils sont utilisés en excès et à long terme, leurs effets secondaires deviennent plus importants. Afin de contrebalancer quelque peu le niveau de toxicité de ces SAA, certains culturistes les combinent avec d’autres suppléments. Bien que cela puisse réduire de manière assez relative les risques auxquels ils s’exposent avec ce genre de produit, cela ne résout pas forcément le problème. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que la plupart des stéroïdes anabolisants sont interdits dans de nombreux pays. C’est par exemple le cas du Winstrol qui est actuellement illégal en France.

Présentation du Winstrol

Comme d’autres produits dopants tels que l’Anadrol, le Winstrol était avant tout un médicament. Ce produit a été développé par les laboratoires Winthrop basés en Grande-Bretagne. Ces derniers sont affiliés à la société Sterling, dont les locaux sont basés aux États-Unis. Notons que c’est en 1962 que le Stanozolol fut lancé sur le marché américain sous le nom commercial de Winstrol. Très connu dans l’univers du dopage, le Winstrol est aussi surnommé winny par la plupart de ses utilisateurs. En Europe, c’est sous le nom de Stromba que vous le retrouverez.

Étant lancé initialement sur le secteur médical, le Winstrol était utilisé pour traiter des maladies telles que l’anémie, l’ostéoporose, les importantes pertes de poids, l’angioœdème héréditaire, le nanisme et même les retards de croissances. Un patient sujet à des faiblesses physiques se voyait également prescrire ce médicament à l’époque. C’est même en raison des nombreuses facultés dont il dispose que le Winstrol fut rapidement accaparé par le monde du sport.

La Food and Drugs Administration décida à la même époque de renforcer les contrôles effectués sur les médicaments mis en vente sur le marché américain. Ce qui obligea le laboratoire Winthrop à rendre publiques les études qui prouvent l’efficacité de son produit. Après des enquêtes approfondies, la FDA conclut que le Winstrol dit Stanozolol pouvait effectivement servir à traiter des cas de nanisme hypophysaire et d’ostéoporose. En revanche, l’instance officielle imposa l’arrêt d’utilisation du produit dans les autres cas mentionnés en sus et pour lesquels le laboratoire ne disposait pas de preuves suffisamment tangibles quant à l’efficacité dudit médicament. Ce n’est que quelques mois plus tard que la société Sterling avança les résultats de ses études qui permettaient de prouver pleinement l’efficacité du Winstrol. Ce qui lui permit de rester sur le marché pendant encore un certain temps.

Avec l’apparition des hormones de croissance en 1980, le Winstrol dû malheureusement être exclu des traitements contre le nanisme. Les études scientifiques qui étayaient l’efficacité desdites hormones étant plus poussées et largement abouties. En 1984, Sterling perd aussi son droit de proposer le Winstrol pour traiter l’ostéoporose. Durant les années suivantes, l’entreprise passa de mains en mains avant d’atterrir chez Lundbreck.

C’est ensuite dans l’univers vétérinaire que le Stanozolol fut développé sous l’égide de Pfizer. Le médicament fut largement utilisé dans l’industrie agroalimentaire en raison de ses nombreuses capacités. En outre, le Winstrol éveillait l’appétit des animaux et augmentait leur taux de globules rouges, ce qui leur permettait à la fois de gagner en poids et en muscles.

Ce sont justement ces qualités qui séduisent les pratiquants de musculation. Le Winstrol se présente comme un puissant stéroïde anabolisant. Lorsqu’il est utilisé en doping où les dosages sont très élevés, il accélère la prise de masse, réduit la graisse corporelle et améliore les performances physiques. Le problème, c’est que ce type d’usage vous expose à de nombreux risques.

Dopage au Winstrol : les risques encourus

Pour exploiter tout le potentiel du Winstrol et bénéficier de ses effets, les culturistes doivent prendre des dosages excessivement élevés. Ce qui accentue davantage les effets secondaires du produit. Notons que de la même manière que la majorité des produits anabolisants, le Winstrol présente une hépatotoxicité élevée. Une prise prolongée et trop importante de ce produit impactera directement le foie. Cela s’explique par le fait que pour éliminer le stéroïde, cet organe vital sera amené à travailler plus dur et plus longtemps. À terme, le système hépatique peut subir des dommages irréversibles.

L’augmentation du taux de globules rouges générée par ce stéroïde présente également de nombreux risques. En effet, cela peut favoriser une viscosité du sang et altérer la fluidité du flux sanguin. D’autre part, il est possible que des caillots se forment dans les artères en raison d’une importante viscosité sanguine. Il s’avère que le Winstrol engendre également des effets négatifs sur la santé cardiaque. En outre, il favorise l’accumulation du mauvais cholestérol tout en réduisant le taux du bon cholestérol. Ce qui conduit à l’épaississement et à l’enraidissement de la paroi des artères. Sur le long terme, les artères devenues moins souples peuvent conduire à des problèmes cardio-vasculaires.

Comme il a été vu précédemment, le Winstrol était prescrit pour traiter certains cas d’ostéoporose. Pourtant, lorsque le médicament est utilisé comme produit dopant, il réduit la bonne lubrification des articulations. Ce qui cause davantage de douleurs lors des entraînements et maximise les risques de blessures. Lorsque le Winstrol est utilisé dans le cadre d’un dopage, il réduit considérablement la production d’hormones naturelles telles que la testostérone. Une étude a même démontré que la prise quotidienne de 14 mg de Winstrol pendant deux semaines occasionne une chute de la production de testostérone endogène à hauteur de 55 %. Qui plus est, les produits anabolisants tels que le Winstrol impactent négativement la qualité du sommeil. Les dopées peuvent notamment souffrir d’insomnies et de réveils nocturnes à répétition. Précisons que souvent, les consommateurs de SAA développent des troubles de l’humeur (colères, irritations, dépressions, etc.).

Notre avis sur le Winstrol

Le niveau de dangerosité du Winstrol est si élevé que ce produit est aujourd’hui interdit dans la majorité des pays. Cela n’empêche pourtant pas certaines personnes de continuer à l’utiliser. Dans l’optique de générer toujours plus de profits, certaines entreprises agroalimentaires injectent toujours du Winstrol dans leurs animaux. Des athlètes et pratiquants de musculation ont également recours à ce produit dopant pour augmenter leurs performances et gagner en muscles. Si le Winstrol est considéré comme un produit illégal en France, certains pays comme l’Asie continuent à le commercialiser.

Les personnes qui persistent à utiliser ces stéroïdes anabolisants pourtant reconnus pour leur toxicité sont surtout mues par trois raisons. À l’instar d’autres produits dopants illégaux, le Winstrol favorise la prise de muscles maigres, la sèche ainsi que la perte de poids.

Il faut savoir que cet anabolisant accélère la production de globules rouges. Ses effets impliquent directement une amélioration de l’aérobie. En outre, il vous permet surtout de maintenir votre masse musculaire, mais pas de l’accroître. C’est un produit qui vous préserve contre la rétention d’eau et qui s’avère efficace pour brûler les surplus de graisses. Il serait donc plus judicieux de l’utiliser durant les phases de préparation physique ou de prises de masse. En revanche, il convient de toujours suivre un programme d’entraînement adapté ainsi qu’une bonne alimentation pour avoir des résultats optimaux.

Quoi qu’il en soit, vous n’avez pas forcément besoin de recourir à de tels produits pour optimiser vos performances physiques. À l’instar de la plupart des SSA, le Winstrol est un produit potentiellement dangereux qu’il convient d’utiliser avec la plus grande prudence. Afin de ne prendre aucun risque, vous pouvez toutefois vous tourner vers des alternatives plus sûres et légales si vous avez réellement besoin de vous suppléer.

Quelle alternative au Winstrol ?

Afin de permettre aux pratiquants de musculation de profiter légalement et de manière sûre de tous les effets apportés par le Winstrol, certaines entreprises ont développé des produits légaux qui agissent à peu près de la même manière que ce stéroïde anabolisant. Le laboratoire Megagear propose par exemple le Winny, un supplément sous forme de comprimé que tous les bodybuilders peuvent utiliser sans risque.

Le Winny a été conçu de manière à produire une action lipolyse. Ce supplément peut parfaitement servir lors d’une phase de sèche musculaire. Il favorise notamment la perte de graisses en optimisant leur métabolisation. Contrairement au Winstrol, le Winny est un produit légal qui offre l’avantage d’améliorer la vascularisation. Ce supplément augmente la fabrication de globules rouges et offre un gain de force ainsi qu’une meilleure endurance.

Le Winny aide aussi les athlètes à maintenir leur masse musculaire, la qualité de celle-ci ainsi que son apparence. Pour une utilisation optimale et sûre de ce produit, le fabricant recommande un usage par cycle compris entre 8 à 12 semaines. Rappelons que dans le cadre d’une préparation physique, il est nécessaire de prendre le Winny en cure. En revanche, il est important de respecter les dosages prescrits. En outre, une prise quotidienne allant de 20 à 60 mg de Winny est largement suffisante pour vous permettre de bénéficier de tous les effets stimulants de ce produit. Il est même possible de combiner cet anabolisant avec d’autres produits tels que l’Oxandro par exemple si vous êtes dans une phase de sèche. Si vous désirez augmenter le volume de vos muscles et leur qualité, vous pouvez aussi associer le Winny à l’Oral T Bol par exemple.

Laisser un commentaire